APIEx

L’APIEx s’engage pour la protection des industries locales

L’APIEx s’engage pour la protection des industries locales

Le Directeur Général de l’APIEx Monsieur Laurent GANGBES et ses collaborateurs se sont rendus à l’usine de production de pâtes alimentaires Matanti dans la zone industrielle de Sèmè-Kpodji ce Mercredi 28 Juillet à 9h00.

Cette visite à la demande de Madame Zein-RIHARD, PDG de la société Alpha Benin a pour objet de présenter à l’APIEx les difficultés que rencontre cette industrie nationale face à une concurrence déloyale liée à l’importation de produits subventionnés.

Mme Zein-RIHARD a saisi cette occasion pour rappeler au Directeur Général de l’APIEx que l’unité de production MATANTI BENIN qu’elle dirige est l’une des meilleures industries en Afrique à produire une pâte alimentaire de qualité supérieure 100% blé dure reconnue et certifiée par plusieurs laboratoires européens.

Cette unité de transformation emploie aujourd’hui plus de 300 salariés béninois à la compétence reconnue. Mme Zein-RIHARD souhaite que l’Etat l’accompagne pour développer son entreprise en permettant une concurrence saine exempte de tout « dumping ».

Le Directeur Général de l’APIEx a voulu rassurer Mme Zein-RIHARD sur l’engagement du Gouvernement, en particulier du Président de la République Patrice Talon de soutenir les industries locales.

Il en va de la cohérence de notre politique de développement économique qui fait de la transformation locale le levier prioritaire de la création de valeur et d’emploi dans notre pays.

Le Directeur Général de l’APIEx s’est engagé à tout faire pour protéger cette industrie locale qui fait notre fierté et qui donne de celui-ci l’image d’un pays où l’investissement industriel est possible grâce au soutien du Gouvernement. Il confirme à Mme Zein-RIHARD qu’une réunion de travail aura lieu avec le Ministre de l’Economie et des Finances, la Ministre de l’Industrie et du Commerce et le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises sur ce sujet.

Des décisions devront être prises notamment au niveau du cordon douanier afin de rétablir une équité sur le marché des pâtes alimentaires dans notre pays. Il en va de la sauvegarde et du développement de l’emploi dans notre pays. L’économie est une guerre, nous devons nous préparer même avec nos faibles moyens à la gagner en soutenant le développement de nos industries a ajouté le DG de l’APIEx.

De manière pratique la PDG de Alpha Benin s’est engagée si des décisions permettant le rétablissement de la concurrence étaient prises à :

  • faire passer sa production de 9 000 tonnes annuelle de pâte alimentaire au maximum de la capacité de son usine soit 30 000 tonnes
  • mettre en service la deuxième ligne de production
  • doubler le nombre d’emplois de 300 à 600 salariés.

Le Directeur Général de l’APIEx a remercié Mme Zein-RIHARD pour les investissements réalisés dans notre pays et la assuré de la détermination du Gouvernement à l’accompagner dans la réussite de son projet.