APIEx

AGRO-BUSINESS : L’APIEx au côté de la société les Primeurs du Bénin

AGRO-BUSINESS : L’APIEx au côté de la société les Primeurs du Bénin

Depuis 2016, le Gouvernement de la République du Bénin poursuit sans relâche son ambition de faire du Bénin la meilleure destination pour les affaires en Afrique. Plusieurs réformes ont été mises en œuvre pour rendre la destination Bénin plus attractive pour les investisseurs.

Pour assurer la mise en œuvre de ces réformes, le Gouvernement a missionné l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx) pour être son bras opérationnel et servir d’interface entre les investisseurs et toutes les administrations. L’APIEx de ce fait, accueille, assiste et accompagne les investisseurs dans la mise en œuvre de leurs projets d’investissements au Bénin.

C’est dans le cadre de ses missions que l’APIEx a accompagné Monsieur Jean Michel MAHE, co-fondateur du groupe français Divatec, Directeur général de la Société les Primeurs du Bénin (SPB), et porteur d’un projet d’investissement dans l’agro-business en République du Bénin.
Tout commence en 2018, quand M. Mahe se rapproche de l’APIEx avec son projet de maraichage.

Le Directeur général de l’APIEx et son équipe se sont rapidement saisis du projet d’investissement de la Société “les Primeurs du Bénin’’ et ont identifié un domaine de 18 hectares à Gakpé dans la commune de Ouidah pour la mise œuvre du projet.

Par la suite, l’APIEx a accompagné et assisté l’investisseur dans la production de son dossier d’agrément. Cet accompagnement a permis au comité interministériel de des investissements à accorder l’agrément au régime B du Code des Investissements lui faisant bénéficier d’une exonération d’impôt sur la société pendant 9 ans et d’exonérations partielles de taxes douanières sur les matériels importés pour l’installation de l’exploitation.

Après le recrutement d’une centaine de salariés, la SPB a démarré la préparation des pépinières et des structures protectrices adaptées aux spécificités de l’environnement du Bénin, dans lesquelles sont semées et élevées des plantes annuelles (notamment légumes et plantes à fleurs) jusqu’au stade où elles sont aptes à être « repiquées » à leur emplacement définitif.

Aujourd’hui, la ferme est en phase de production avec une grande diversité légumes (tomate, poivron, concombre, pastèque, gombo, courgette, aubergine, laitue, carotte, chou, légumes-feuilles traditionnels, etc.) qui sont commercialisés sur le marché local et sous régional. L’un des objectifs de la SPB en la matière demeure l’accès au marché du Nigeria.

C’est dans ces conditions, et surtout pour s’assurer de la bonne installation de l’entreprise que le Directeur général de l’APIEx Monsieur Laurent Gangbes s’est rendu à Gakpé avec son équipe pour constater le démarrage effectif de la phase de production ; échanger avec le promoteur de l’entreprise et identifié les différents points sur lesquels l’APIEx pourrait continuer à assister et accompagner l’entreprise.

A ce jour, La SPB envisage trois axes de développement :

  • l’agrandissement de l’exploitation actuelle à Ouidah ;
  • la diversification de ses activités agricoles ;
  • le déploiement d’autres exploitations maraichères similaires sur le territoire béninois à des fins de structuration de la filière maraichère nationale.

Satisfait de l’implantation de cette société française au Bénin, Monsieur Laurent Gangbes a renouvelé sa disponibilité et celle de son équipe à accompagner la SPB pour le développement de ses activités. Pour Jean Michel MAHE, le témoignage de son expérience au Bénin est fort simple :

« Très souvent, on me pose la question : Pourquoi avoir choisi le Bénin ? J’ai découvert ce pays, il y a maintenant un peu plus de deux ans. Ce pays est dans une dynamique impressionnante, l’APIEx nous a accompagnée depuis le début en jouant le rôle de facilitateur, grâce à elle nous avons franchi toutes les étapes administratives et financières en moins d’un an.

J’ai décidé de lancer le projet SPB, il y a tout juste 18 mois et aujourd’hui nous sommes en production, je peux attester qu’il est possible d’investir au Bénin. Cette terre est une terre d’opportunité, ma réponse à la question est : Venez découvrir le Bénin, vous comprendrez ! »