APIEx

DG APIEx effectue une visite de travail au complexe industriel du groupe DONGACO à Sèmè-Podji

DG APIEx effectue une visite de travail au complexe industriel du groupe DONGACO à Sèmè-Podji

Après VIPPInterstis, Engie Fénix, Matanti, YULIN, UPP et UTPA, c’est le groupe Dongaco qui a reçu ce vendredi le Directeur Général de l’APIEx, Monsieur Laurent GANGBES et ses collaborateurs pour une visite de travail dans l’enceinte du complexe industriel du Groupe situé dans la Zone Industrielle de Sèmè-Podji.

DONGACO est un complexe industriel de 24 hectares environ avec 5 unités de production agréées au régime C du Code des Investissements, notamment Dongaco SA, Dongaco Raffinerie d’huile Végétale, Dongaco Papiers, Dongaco Textile et Dongaco Savon-Détergent-Cosmétique.

« Dongaco SA » est spécialisée dans la production de jus de fruits en cannette, en bouteille, et d’eau purifiée.
« Dongaco Raffinerie d’Huile Végétale » est une unité de fabrication d’huile végétale.
« Dongaco Papier » est spécialisée dans la fabrication de rames de papier et de papiers hygiéniques.
« Dongaco Textile » est une unité de fabrication de textile et de sacs.
« Dongaco Détergent-Cosmétique » est spécialisée dans la fabrication de savons et de détergents.

Ces 5 projets constituent un investissement de plus de 34 milliards de francs CFA, dont environ 75% sur fonds propres, avec une prévision de plus de 500 emplois permanents et 2000 emplois indirects.

Cet investissement est à l’initiative de Monsieur Zouberou SAYO ISSA, homme d’affaires béninois qui investit dans la sous-région depuis plus de 30 ans, et dont les activités s’étendent à la télécommunication, au transport et au négoce.

Le Directeur Général de l’APIEx a saisi cette occasion pour s’enquérir des difficultés auxquelles fait face le groupe dans le cadre de ses activités. Sur ce point, le PDG du groupe a fait part de plusieurs difficultés qui affectent le fonctionnement des unités de son complexe, notamment :

  1. la non-disponibilité de l’énergie électrique en qualité et en quantité ; le bon fonctionnement des différentes unités du groupe nécessite leur raccordement au réseau électrique en moyenne tension et une disponibilité d’énergie d’environ 10 mégawatts ;
  2. le retard dans le traitement des dossiers de demande de remboursement de crédit de la TVA par l’administration fiscale ; cette situation cause des problèmes de trésorerie à l’entreprise ;
  3. la difficulté à obtenir la certification délivrée par l’Agence Nationale Nigériane en charge de la Gestion et du Contrôle des Aliments et des Médicaments, The National Agency for Food and Drug Administration and Control (NAFDAC), pour permettre au groupe d’exporter sans difficulté sur le marché nigérian.

Sur chacune des difficultés, le Directeur Général de l’APIEx s’est engagé à faciliter la recherche de solutions à court terme. De façon précise, il s’est engagé dès la fin de la visite à :

  1. soumettre le problème de raccordement au réseau électrique en moyenne tension aux autorités de la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) ;
  2. se rapprocher de l’administration fiscale afin d’accélérer le traitement des demandes de remboursement de la TVA.
  3. revisiter le sujet de la certification du NAFDAC. En effet, la situation actuelle de fermeture de la frontière ne permet pas de réunir les interlocuteurs concernés au Nigéria. Des discussions pour la réouverture des frontières sont en cours à haut niveau et ce sujet sera revu à l’issue de ce parcours.

Le PDG du groupe DONGACO, Monsieur Zouberou SAYO ISSA a tenu à remercier l’APIEx pour la disponibilité constante de ses équipes à lui apporter des solutions au quotidien et à l’accompagner dans son projet. Il ajoute que : « l’accompagnement du Gouvernement en ce qui concerne les agréments délivrés à ces unités de production a été déterminant dans la mise en œuvre de son projet d’investissement et l’encourage à aller encore plus loin dans ses ambitions industrielles. »

Il prie l’APIEx de continuer à l’accompagner dans ses projets. Il fait part à l’APIEx des autres projets industriels qu’il développe actuellement et qui seront installés dès que les difficultés liées à la fourniture d’énergie seront réglées. En effet, l’utilisation de générateurs au fuel ne permet pas à ses produits d’être compétitifs par rapport à la concurrence des industries des pays voisins.
La résolution des difficultés de fourniture d’énergie lui permettra d’installer huit (8) autres unités industrielles et de créer près de 5000 emplois.

Enfin, il reste confiant et déterminé et profite de cette visite pour saluer le leadership du Président de la République, Patrice Talon, qui grâce aux réformes courageuses entreprises pour améliorer le climat des affaires, lui permettent d’envisager ses projets industriels avec optimisme.

Le Directeur Général de l’APIEx a quant à lui remercié son hôte et l’a rassuré sur la qualité de l’accompagnement que continuera à lui apporter l’APIEx. Il a ajouté que l’APIEx se fera toujours le devoir de trouver des solutions aux difficultés rencontrées par les entreprises locales et porter leurs doléances auprès du Gouvernement. Pour lui, seul le « Made in Benin » fera du Bénin un pays prospère avec une économie robuste créatrice de richesses et d’emploi.

Il faut noter la présence de la Directrice des Relations Economiques et Commerciales Internationales (DRECI) du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération (MAEC), Inès Monwanou aux côtés du Directeur Général de l’APIEx et de son équipe durant cette visite.